Actualités SWIFT – Interview de Sébastien De Gasquet

Actualités SWIFT – Interview de Sébastien De Gasquet

Sébastien De Gasquet, Responsable clients entreprises chez SWIFT, nous a accordé une interview pour aborder les dernières actualités de SWIFT.

Sébastien a rejoint SWIFT en 2018. Il intervient auprès d’un portefeuille client varié, composé d’Institutions Financières, d’Entreprises et d’Editeurs de logiciels. Il participe par ailleurs activement à l’animation du segment Entreprise et à la définition de l’offre associée chez SWIFT au niveau global. Avant de rejoindre SWIFT, il a évolué pendant près de 10 ans dans le milieu du Cash Management et du Consulting au service de l’industrie financière.

Sébastien de Gasquet

Bonjour Sébastien, 2021 a été une année chargée pour SWIFT et cela semble être la même chose en 2022. Peux-tu nous parler des projets touchant à SWIFT depuis 2 ans ?

Ce n’est rien de le dire ! SWIFT a initié depuis quelques années une transformation de fond qui a pour objectif ultime de faire en sorte que tous les paiements internationaux soient effectués de manière instantanée, sans aucune friction de bout-en-bout, partout dans le monde. Cela passe par d’importants changements structurels et philosophiques pour nous et notre communauté et cela nous occupe grandement ! Nous sommes également moteur sur la migration vers ISO 20022 de l’ensemble des messages de catégorie MT1XX, MT2XX et MT9XX dans l’interbancaire, nous en parlerons plus loin. En ce qui concerne les entreprises, au-delà de l’instauration de GPI et G4C comme des standards, il se passe également pas mal de choses, notamment sur le front des API ou nous sommes en train de développer les fonctionnalités relatives à Instant Treasury.

Notre objectif ici à terme est de permettre aux entreprises connectées au réseau d’échanger des flux et de l’information via SWIFT de manière encore plus optimale, instantanée et standardisée, tout en gardant, à minima, le même niveau de sécurité. De beaux challenges !

Justement, il y a 2 sujets qui intéressent nos utilisateurs d’AMB, le G4C et l’échéance de novembre pour l’ISO 20022 dans les échanges SWIFT. Commençons par le G4C, peux-tu nous expliquer ce qu’est ce service et quels intérêts les entreprises ont à l’utiliser ?

Interview SWIFT

G4C, ou GPI for Corporates, est un moyen pour les entreprises d’obtenir de manière intégrée dans leurs outils toute information utile, en temps réel, sur les paiements internationaux émis ou reçus. Les entreprises peuvent ainsi initier un paiement par le biais de leur outil de trésorerie labellisé G4C et y intégrer directement un numéro de suivi qui restera le même jusqu’au bénéficiaire. Ce numéro de suivi, ou UETR, permettra à l’ensemble des banques par qui transitera le flux de fournir des informations en temps réel à l’émetteur, sur le statut, les frais, le change… jusqu’à la confirmation de crédit en compte chez le bénéficiaire. Cela remplace avantageusement la “copie du MT103” couramment utilisée mais qui ne prouve qu’une chose finalement : que le flux est sur le réseau. Nous avons par ailleurs intégré à l’offre
G4C standard une fonctionnalité “inbound tracking” qui permet cette fois à une entreprise d’être informée en avance de phase qu’un paiement international est arrivé sur le réseau pour crédit sur l’un de ses comptes. On pourra également suivre l’avancement du paiement sur toute la chaîne et ainsi pouvoir établir un forecast précis en conséquence.

Ce service est-il gratuit si on a un abonnement SWIFT ? Comment en profiter ?

Il y a plusieurs moyens de profiter des bénéfices de GPI lorsqu’on est une entreprise :

  • En passant par les équipes support des banques, qui disposent pour la plupart d’un accès à l’information en direct.
  • D’utiliser certaines interfaces disponibles dans les outils e-banking de ces mêmes banques, qui permettent un suivi précis des flux.
  • D’utiliser la fonctionnalité GPI for Corporates, qui permet à ses clients connectés à SWIFT de recevoir les informations de tracking directement dans l’outil de trésorerie; et ceci sans coût SWIFT.

Nous parlions tout à l’heure de l’obligation d’adopter la norme ISO 20022 dans les échanges SWIFT à partir de novembre 2022. Pourquoi cette volonté de standardisation ? Qu’est ce que ça implique pour les entreprises et les banques ?

Cette volonté de standardisation suit une tendance de marché assez forte qui vise à faire de l’ISO 20022 une norme internationale. Ce format plus complet et plus riche que les formats existants MT, représente une opportunité pour les entreprises. La richesse et la qualité des informations contenues dans ce format permettra un échange d’informations plus sûr et plus efficace, en préservant l’intégrité des informations liées aux transactions – sans altération ni troncature. Cela facilitera notamment la lutte contre la fraude et le blanchiment. Ces données, plus riches et structurées, sont également un élément essentiel pour faciliter l’automatisation et la résolution des incidents pouvant survenir au cours d’une transaction. De plus, la norme ISO constitue un socle commun entre les messages et les API pour les Entreprises que nous sommes en train de bâtir dans le cadre d’Instant Treasury. Cela facilitera encore l’intégration dans le SI des Corporates.

Il faut également noter qu’il y a en réalité deux dates importantes pour cette migration vers ISO 20022 des messages de paiements et de reporting transitant sur SWIFT :
  • Novembre 2022 : date à laquelle nous ouvrirons les canaux qui permettront ces échanges (on parle de FIN Plus ou Interact). Cette date coïncide d’ailleurs avec la transition d’un certain nombre d’infrastructures de marché vers ISO 20022. A partir de novembre 2022, les banques pourront, (sans obligation) si elles sont prêtes, échanger l’ensemble de leurs flux interbancaires, aujourd’hui sous les formats MT1XX, MT2XX et MT9XX, dans leurs équivalents ISO 20022.
  • Novembre 2025 : il ne sera plus possible pour les banques d’échanger des flux au format MT1XX, MT2XX ou MT9XX en interbancaire sur le réseau SWIFT, seuls les équivalents ISO 20022 seront possibles.

L’interopérabilité entre les institutions utilisant différents standards au cours de la période de coexistence de trois ans sera facilitée par notre service de “in-flow translation”. Cela permettra aux institutions ayant migré sur le standard ISO 20022, ainsi que leurs clients, de bénéficier des avantages de ce format, même si leurs contreparties ne l’ont pas encore adopté. Nous encourageons donc les entreprises à démarrer dès aujourd’hui la transition, si ce n’est pas déjà fait. C’est d’autant plus judicieux que les APIs que nous développons seront également basées sur un langage ISO 20022, le travail fourni sera donc utile à double escient.

Au-delà d’un simple moyen de facilitation des paiements, la norme ISO 20022 favorisera la création de solutions innovantes dans le domaine de la trésorerie, notamment par le biais de processus de prise de décision plus rapide basés sur les données. En couplant cela avec une analyse intelligente des données, les entreprises pourront utiliser la norme ISO 20022 pour effectuer des forecasts plus précis et affiner leurs prises de décisions stratégiques.

Cependant je tiens à souligner que nous n’appliquons aucune obligation sur les canaux SWIFTNet entreprise / banque ou banque / entreprise, ni maintenant, ni en 2025.

D’autres projets SWIFT à venir ?

En 2021, nous avons franchi des étapes importantes de notre stratégie consistant à permettre aux institutions financières et autres participants d’effectuer des transactions instantanées et sans accrocs de bout-en-bout, à travers le monde. Je pense notamment aux services suivants :
  • SWIFT Go : Lancé en juillet dernier, SWIFT Go révolutionne l’expérience des utilisateurs finaux ainsi que celle des petites et moyennes entreprises lors de l’envoi de paiements transfrontaliers à faible valeur. Le service permet aux banques de proposer à leurs clients des paiements prévisibles, rapides et sécurisés à un coût compétitif.
  • Service de Pré-validation des paiements : Ce service élimine l’une des causes majeures de délais de blocage des paiements internationaux – l’inexactitude des informations concernant le destinataire. La vérification en temps réel de ces données en amont permettra de faire en sorte qu’un paiement qui quitte l’environnement de l’entreprise a déjà été nettoyé et réparé le cas échéant : les données requises par les banques sont au complet, le bénéficiaire ne figure pas sur une liste de sanctions, l’IBAN n’a pas été identifié comme étant frauduleux, le compte du bénéficiaire existe et appartient bien au supposé bénéficiaire, etc… Le croisement de toutes ces données et leur mise à disposition dans l’environnement de l’émetteur permettront au paiement de ne plus être ralenti par les différents contrôles établis par chaque établissement dans la chaîne, évitant ainsi les délais superflus.
Communication bancaire

Ces initiatives s’inscrivent pleinement dans la stratégie “plateforme” de SWIFT décrite ci-dessous puisque dans notre volonté de réduire la friction au maximum, nous souhaitons mettre à disposition de nos clients les outils appropriés afin de leur permettre d’optimiser leur efficacité et continuer de développer leur développement.

Cette année, nous continuons de développer notre plateforme qui fournira une gestion des transactions de bout-en-bout, en s’appuyant sur des données enrichies pour orchestrer les flux entre les différentes institutions financières et autres participants, étendant ainsi nos capacités au-delà de la messagerie. Cette plateforme permettra d’offrir une expérience client plus fiable, instantanée, sans friction et de créer de la valeur ajoutée.

Contactez-nous

Votre demande a bien été envoyée